Fr

Nos petits villages typiques, un patrimoine vivant

Le charme discret et paisible de nos villages pour un voyage hors du temps.

B. Daversin - Parc national des Cévennes

Ce qui surprend d'abord c'est l'infini discrétion de ce patrimoine bâti, son intégration dans la nature. Ici pas de grands châteaux royaux, mais des hameaux et villages fondus dans le paysage, un patrimoine vernaculaire d'une beauté intacte et un peu hors du temps. Laissez-vous conter l'histoire de ces églises, chapelles, châteaux ou grandes fermes des Causses et Cévennes
Vous trouverez sur ces pages des idées de visites à effectuer en toute autonomie, mais aussi des idées de visites guidées ou de sorties terrain liées à la découverte de ce patrimoine.

VISITES à LA CARTE 

Découvrir le charme paisible des vieilles pierres, apprendre la grande histoire à travers celles nos villages. Du plan guide à l'appli jeu sur votre smartphone en passant par la visite avec un guide conférencier... vous avez le choix !

  1. Les plans guides sont disponibles pour Florac, Meyrueis, Ispagnac et Quezac, Sainte-Enimie et La Malène et Barre des Cévennes
  2. Les Visites guidées "Flaneries villageoises" avec un guide conférencier (en été ) 
  3. À Vebron, laissez-vous guider par l’application Izi Travel et partez à la conquête de ce petit village typiquement cévenol. Vous serez à coup sûr conquis par les commentaires assurés par l’enfant du pays Lionel Astier, connu notamment à la télé pour son rôle de Léodagan dans la série Kaamelot.
  4. Tentez l’expérience : des jeux de pistes pour visiter en famille Florac et Sainte-Enimie seront bientôt disponibles via l'application Baludik (14 villages lozériens à horizon 2021) 

LES VISITES GUIDEES 

Signalétique a La Malene
Signalétique a La Maleneoffice de tourisme
Visite guidée  :  l'eau Minerale de Quezac
Visite guidée : l'eau Minérale de QuézacSMEMQI
la Malène, petite cité de caractère
la Malène, petite cité de caractèreMairie de La Malène

Une petite cité de caractère

Étape à La Malène

Le village de La Malène est établi au débouché d’un ravin dévalant depuis le causse de Sauveterre, contrôlant ainsi depuis l’Antiquité le passage sur le Tarn vers le Causse Méjean. Le Bourg a su garder le cachet ancien de ses ruelles et maisonnettes qui ont traversé les siècles, à l’abri sous le rocher de la Barre, qui portait le village originel de La Malène : "Castel Merlet", aujourd'hui site archéologique de fort intérêt, bien que non-accessible et interdit au public.
L’église Saint-Jean baptiste a été bâtie au 12ème siècle et a été très peu modifiée vers 1859. En effet, une « chapelle expiatoire » a été ajoutée au collatéral nord pour recueillir les restes des 21 Malènais exécutés à la Révolution. 
Un tableau exceptionnel du 17ème siècle, « Saint Jérôme lisant » du peintre espagnol Luis Tristan de Escamilla (1586-1624, élève d’El Gréco) est exposé dans la nef.
 

Plan-guide patrimoine de LA MALÈNE  

Site officiel de la commune  

L'église romane d'Ispagnac
L'église romane d'IspagnacAlexandre Brun

Les jardins de la Lozère

Étape à Ispagnac - Quézac

Nichés dans un vallon baigné de soleil, Quézac et Ispagnac sont deux bourgs "jumeaux" des 2 côtés du Tarn. Ruelles étroites au caractère méditerranéen, église romane du XIème siècle, rues pavées… Ispagnac fut le siège d’un prieuré bénédictin défendu par le Pape Urbain V, et a longtemps joué le rôle de forteresse catholique à la frontière de terres protestantes. Aujourd’hui, on a plaisir à se balader dans le centre ancien, bercé par le murmure discret des fontaines, et à découvrir un patrimoine riche et préservé.

Le village s’est développé autour d’une tradition de maraîchage, culture fruitière et la vigne qui assurent encore aujourd’hui au village sa réputation de « jardin de la Lozère ». Ce type d’agriculture se développe majoritairement ici, sur des terrasses. Un moyen de créer des espaces plats et de dompter un paysage abrupt. Les murs érigés en pierre sèche et construits avec la matière présente sur place, ont permis de créer des « faisses » ou « bancels » comme on les nomme en occitan.

Depuis Quézac, vous pourrez emprunter le GR des Gorges du Tarn, qui vous mènera jusqu’au bout des Gorges du Tarn. En l’air, vous profiterez peut-être d’une expérience unique, en pratiquant un vol en parapente pour prendre un peu de hauteur et profiter d’une vue incomparable sur le vallon, et les paysage dénudés des Causses

PLAN GUIDE PATRIMOINE QUÉZAC ET ISPAGNAC 

Le Hameau de Hauterives alain lagrave

Les hameaux RIVE GAUCHE typiques et intacts protégés par leurs accès

Les hameaux de Hauterives, La Croze, La Sablière sur la rive gauche du Tarn n'ont pas de pont. On ne peut y accéder qu'en barque et une petite nacelle sur câble effectue le transport des matériaux ou des denrées d’une rive à l’autre. Les maisons de ces hameaux ont conservé leurs caractéristiques d’origine. Implantés à l’origine à des endroits qui permettaient de ne pas empiéter sur les terres cultivables et hors de portée des crues de la rivière, elles sont recouvertes de lauzes calcaires pour la toiture.

Hauterives est situé un peu en amont de La Malène (4km) près des Détroits, on y accède par le sentier des Gorges du Tarn en 1h de marche environ.

Le hameau de la Sablière est un autre lieu hors du temps : cet ancien couvent du 11ème siècle a été complètement rénové dans les années 30. Construit sur d'énormes rochers, il surplombe les Gorges du Tarn.
Albin Giannetti en est tombé amoureux au premier regard. Cet ancien publicitaire a décidé de transformer ce hameau privé en un lieu d'échange et de culture. Il a persuadé les propriétaires belges de lui laisser les clés à l'année, pour pouvoir accueillir ici une foule d'ateliers et de stages. 

Castelbouc est un village semi-troglodytique surplombé par un magnifique château en ruines. Plus accessible (passerelle) c'est aussi un sport de baignade appréciée. On dit aussi que le château de Castelbouc était ainsi nommé car seules les chèvres pouvaient grimper jusqu’aux ruines.

 

Collégiale de Bedoues
Collégiale de BedouesLozère Tourisme

Étape à Bedouès-Cocurès

Le Haut Tarn

Situé entre Florac et le Pont de Montvert, la commune de Bédouès-Cocurès alterne entre prairies le long du Tarn et ravins profonds entaillant les contreforts des massifs du Mont-Lozère. Ces deux villages étaient englobés dans la baronnie de Florac. Dans cette région frontière, entre CaussesCévennes et Mont Lozère, le passé tumultueux est évoqué par les châteaux souvent ruinés, d’Arigés, Issenges, Chabrières, Miral et Malbosc.  

Bédouès est bâtie dans un ravin, son étymologie viendrait de la racine prégauloise bed-(o) = fossé, vallée creuse. Le village s’est développé autour de la chapelle Saint-Saturnin et de la collégiale
Le village de Cocurès lui, est construit sur un escarpement rocheux bien dégagé. En patois local « un coucut », de kuk-(o) est un sommet arrondi. Le village comptait de nombreux artisans, tisserands, tailleur, sabotiers, forgerons, et assurait le négoce. Le village de Cocurès a gardé son charme, il est agréable de flâner dans ses ruelles et de découvrir l’architecture des maisons construites en pierres de schiste ou les linteaux peuvent être en grès. Au centre du village, l’église paroissiale Saint-Jean-Baptiste date du XIXe siècle.

L'association Les Compagnons de la tour souhaitent conserver et mettre en valeur son patrimoine, notamment via une campagne de financement participatif pour restaurer la magnifique chapelle Saint-Saturnin. L'association propose tout l’été des visites guidées de la collégiale de Bédouès ainsi que de la chapelle Saint-Saturnin

Programme des Visites guidées 

 

Fontaine de barre des Cévennes
Fontaine de barre des CévennesNicole Combebiac Office de tourisme

Étape à Barre des Cévennes

Entres basses et Hautes Cévennes

Surplombant la Vallée Française, Barre-des-Cévennes occupe une position géographique privilégiée entre versant méditerranéen et atlantique. C’est également un village resté typique avec sa configuration de « village-rue » organisé le long de la Grand Rue où se dressent de hautes demeures bourgeoises. Le « Castellas », causse miniature qui domine le bourg, est traversé par la ligne de partage des eaux. C’est aussi une zone de contact entre le schiste, caractéristique des Cévennes, et le calcaire, caractéristique des Causses.

Riche d’un passé basé sur les échanges, Barre, chef lieu de canton, était connu pour ses nombreuses et réputées foires. Barre était le siège de l’une des douze seigneuries gentilhommières du Gévaudan, donnant droit d’entrée aux États particuliers du Gévaudan. Le château du seigneur de Barre était situé sur le promontoire au-dessus du village.

Sentier balisé par le Parc national des Cévennes 

Pont Romain de Quezacalain lagrave

PATRIMOINE ROMAN

UN CARTO-GUIDE DES ÉGLISES ROMANES DES GORGES ET CAUSSES 

Après une forte récession au cours du haut Moyen Âge, la région connut une véritable renaissance à partir du 11ème siècle, sous l’impulsion de moines bénédictins venus des grandes abbayes du Sud ou du Massif Central. Ces établissements, propriétaires d’immenses troupeaux de brebis, investirent notre ré­gion pour y envoyer leur cheptel en transhumance. Généreusement dotés par les seigneurs locaux, les bé­nédictins fondèrent dans les années 1050, plusieurs prieurés importants qui, par la suite, entre 1080 et 1200, essaimèrent en petits établissements annexes. Ces « cellae », domaines agricoles centrés sur une chapelle rurale, gérés par quelques religieux secondés de laïcs, sont à l’origine de la plupart des paroisses actuelles. Malgré les ravages des guerres de Religion, de nombreuses églises du territoire ont conservé tout ou partie de leur structure romane. Elles constituent un patrimoine de qualité, très homogène, qui relève essentiellement de l’art roman languedocien !

TELECHARGER LE CARTO-GUIDE

 

AUTRES VILLAGES & VISITES à NE PAS MANQUER 

Un patrimoine bâti "intégré à la nature", témoin d'un travail acharné de l'Homme. Nos suggestions de villages et sites patrimoniaux à visiter. 

CHATEAU DE PRADES

Château
GORGES DU TARN CAUSSES

SAINT-JULIEN D'ARPAON

Ensemble fortifié
SAINT-JULIEN-D'ARPAON

LA TOUR DU CANOURGUE

Pédestre

SITE DE CASTELBOUC

Panoramas
GORGES DU TARN CAUSSES

MAGNANERIE DE LA ROQUE

Centre d'interprétation
MOLEZON

HAMEAU DE LA SABLIÈRE

Bâtiments civils
SAINT-PIERRE-DES-TRIPIERS