descriptif: 
Proche de Florac sur la route qui monte au Pont de Montvert, il domine la vallée de sa structure massive. Construit en pierres de granit, il en impose avec son donjon carré flanqué d’une tour ronde. Plusieurs bâtiments s’articulent autour de la construction principale. On le trouve dans les textes au XIIIe siècle. Les propriétaires successifs sont : Pérégine de Chabrières, Guyot de Malbosc, Marie-Thérèse de Malboosc de Miral épouse de jean Antoine de Borne d’Altier du Champ… Au XIV e siècle, il est l’unique refuge pour les habitants des villages voisins contre les anglais et les routiers qui rançonnent la région. Au XVIIe l’abbé du Chayla inspecteur des missions dans les Hautes-Cévennes y séjourna étant un fief catholique, avant d’être assassiné par les protestants au Pont de Montvert, ce qui déclencha la guerre des camisards. En 1980, les propriétaires entreprirent des travaux de restauration. En 1984, ce bel ensemble est protégé au titre des monuments historiques.