descriptif: 
Le vieux village s’élève en amphithéâtre depuis la rivière jusqu’aux restes d’un magnifique château féodal. Mentionné à la fin du XIIIe siècle, son architecture le fait remonter au XIIe siècle. Il devint la résidence du prieur de Sainte-Enimie. Il subit de nombreuses modifications au cours des siècles et résista aux assauts de Merle. Les riches vignobles de l’église de Prades furent en 1280 rattachés au monastère de Sainte-Enimie du fait de l’extension de ce dernier. « En 1580, l’intrépide prieur guerrier de Sainte-Enimie obligea Mathieu Merle, chef des troupes protestantes à lever le siège de Prades et à rebrousser chemin ». Le château est inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1974. Propriété privée.